Puts Marie
Catching bad temper
Je vais tuer le suspense tout de suite. On n'atteint pas ici le niveau stratosphérique de l'album précédent . Pour un tas de raisons que je vais m'employer à vous détailler. Cependant, il vaut quand même largement le coup de s'y intéresser. Pour un tas de raisons que je vais m'employer à vous
Tamino
Interview
– Bonjour Tamino. Est-ce que tu penses que, pour une fois, on pourrait faire une interview sans évoquer Jeff Buckley ? – Oh !?... Je ne sais pas. Peut-être. – À toi de choisir. On en parle ou on n'en parle pas ? – Si c'est mon choix je préfère parler de ma musique et pas d'autres artistes. –
James
Living in extraordinary times
Le monde ne le sait pas encore, mais James vient peut-être de réaliser le meilleur album de sa carrière. Une carrière pourtant longue puisque entamée en 1982, avec un certain succès outre-Manche et des sommets comme Laid , Whiplash ou Pleased to meet you . Car j'ai été instantanément happé par ce
Gunwood
Traveling soul
Faut pas les cacher plus longtemps, ceux-là ! Très bon album à la première écoute, et de bout en bout. Il y a une chaleur et une âme là-dedans, c'est assez renversant. Qu'y voit-on, pêle-mêle ? Une petite consonance avec "My lady d'Arbanville" pour " Tales ". Avec un banjo et des harmonies
Stereophonics
Scream above the sounds
Peut-on encore faire du bon rock dans les années 2010 ? La réponse est oui. Il suffit de s'avaler le dernier album de Stereophonics pour s'en convaincre. J'hésitais à vous présenter ces Gallois, tellement ils sont connus outre-Manche, voire outre-Atlantique. Multi-nominé aux BRIT Awards, le