Pomme
À peu près
Lorsque je l'ai vue dans Taratata je ne la connaissais ni d'Ève ni d'Adam. Malgré une prestation assez neutre (juste une reprise d'un vieux rap, une drôle d'idée), sa chemise bariolée et son minois trognon m'ont donné envie d'en savoir plus. Épluchons cet album ensemble. À la première écoute j'ai
Interview de Daran
– Bonjour Daran. J’ai appris que tu sortais un album live. À te voir sur scène on se dit qu'un album live c'était une évidence. Alors pourquoi seulement maintenant, après plus de 25 ans de carrière ? – Je n’ai jamais été très pour les albums live, parce que je trouve qu’il manque une donnée
I am Stramgram
Tentacles
Son nom d'artiste est un jeu de mots franglais. Rien que ça déjà, ça veut dire beaucoup. Le nom de l'album, lui, est anglais, mais presque français, à un U près. (Tiens, c'est comme pour 'vehicle'.) Juste à la lecture de sa bio, je pensais bien que j'allais aimer. L'écoute de l'album me l'a
Gaël Faure
Regain
Gaël Faure a la grâce. On ne sait pas pourquoi, mais quelle importance ? Il l'a, c'est tout. Ça se voit, ça se sent. Et bien sûr ça s'entend. Son précédent album, De silences en bascules , acoustique et homogène, m'avait laissé sur ma faim, et je n'étais pas parvenu à aller au-delà du réussi "Tu
Bror Gunnar Jansson - And the great unknown, Part II
Du blues, du blues, du blues. Si comme moi, en l'écoutant, vous vous figurez un vieux bluesman américain rabougri avec la tête de Morgan Freeman, ou de Gil Scott-Heron - et même si la voix de George Ezra vous avait déjà fait le coup - oubliez ! Bror Gunnar Jansson est (comme son nom l'indique) un