Tamino
Amir
Tamino c'est son prénom, qui lui vient... de La Flûte enchantée de Mozart ! Et Amir c'est son 2e prénom. Et son 1er album donc. Doté d'une voix à tomber par terre — douceur et velouté dans le registre médium (" Verses "), saisissement et fascination dans les aigus (" Habibi " atteint le contre-fa
Yann Pierre
Interview
– Pour commencer pourrais-tu te présenter un peu, pour les malchanceux qui ne te connaîtraient pas encore ? – Alors je suis Yann Pierre, guitariste, chansonneur. Dans cet ordre parce que j'ai commencé par la guitare. Et chansonneur parce que je ne suis pas vraiment un chanteur. Je chante parce
Puts Marie
Catching bad temper
Je vais tuer le suspense tout de suite. On n'atteint pas ici le niveau stratosphérique de l'album précédent . Pour un tas de raisons que je vais m'employer à vous détailler. Cependant, il vaut quand même largement le coup de s'y intéresser. Pour un tas de raisons que je vais m'employer à vous
Tamino
Interview
– Bonjour Tamino. Est-ce que tu penses que, pour une fois, on pourrait faire une interview sans évoquer Jeff Buckley ? – Oh !?... Je ne sais pas. Peut-être. – À toi de choisir. On en parle ou on n'en parle pas ? – Si c'est mon choix je préfère parler de ma musique et pas d'autres artistes. –
James
Living in extraordinary times
Le monde ne le sait pas encore, mais James vient peut-être de réaliser le meilleur album de sa carrière. Une carrière pourtant longue puisque entamée en 1982, avec un certain succès outre-Manche et des sommets comme Laid , Whiplash ou Pleased to meet you . Car j'ai été instantanément happé par ce