James
Living in extraordinary times
Le monde ne le sait pas encore, mais James vient peut-être de réaliser le meilleur album de sa carrière. Une carrière pourtant longue puisque entamée en 1982, avec un certain succès outre-Manche et des sommets comme Laid , Whiplash ou Pleased to meet you . Car j'ai été instantanément happé par ce
Gunwood
Traveling soul
Faut pas les cacher plus longtemps, ceux-là ! Très bon album à la première écoute, et de bout en bout. Il y a une chaleur et une âme là-dedans, c'est assez renversant. Qu'y voit-on, pêle-mêle ? Une petite consonance avec "My lady d'Arbanville" pour " Tales ". Avec un banjo et des harmonies
Stereophonics
Scream above the sounds
Peut-on encore faire du bon rock dans les années 2010 ? La réponse est oui. Il suffit de s'avaler le dernier album de Stereophonics pour s'en convaincre. J'hésitais à vous présenter ces Gallois, tellement ils sont connus outre-Manche, voire outre-Atlantique. Multi-nominé aux BRIT Awards, le
Franz Ferdinand
Always ascending
Comment rester toujours sur la pente ascendante ? C'est la question qu'ont dû se poser les Franz Ferdinand en abordant ce 5 e album, résolument disco-dance, comme le figure assez bien la pochette – tout en restant rock. Déjà, comment rester toujours en train de monter, sur un morceau ? Même s'il
Pomme
À peu près
Lorsque je l'ai vue dans Taratata je ne la connaissais ni d'Ève ni d'Adam. Malgré une prestation assez neutre (juste une reprise d'un vieux rap, une drôle d'idée), sa chemise bariolée et son minois trognon m'ont donné envie d'en savoir plus. Épluchons cet album ensemble. À la première écoute j'ai