Sophie Zelmani
My song
Si No Money Kids ou Kaleo , mes précédentes fiches, étaient du poison, alors Sophie Zelmani en serait l'antidote absolu. Sa musique est apaisante, et c'est souvent que je me la mets dans les oreilles, le soir, pour m'endormir avec. Je me figure que mon sommeil est alors de meilleure qualité. My
No Money Kids
Hear the silence
Lenny Kravitz n'a qu'à bien se tenir. Les coups de guitare électrique incisifs, entre rythmique et soliste, la voix qui se place comme un instrument sans trop articuler (à l'américaine), le traitement du son délicieusement rétro - mais tellement rock - tout cela est restitué avec brio et un bon
Kaleo
A/B
Circulez, rien de neuf sous le soleil du rock. Vraiment ? Oui, à première vue. Et pourtant. Alors il y a d'abord et surtout " No good ", la chanson (féministe ?) qui dit ce qui ne va pas te faire du bien... mais qui elle-même te fait tellement de bien ! Ça envoie, comme on dit. Riff imparable,
Volo
Chanson française
Volo, c'est quoi ? De la bonne "chanson française" (jusqu'à en faire le nom de l'album). Intellectuelle, poétique, nostalgique, amusante, concernée, de gauche. Rien de révolutionnaire cependant : pour ce 5ème album studio (en 17 ans), les frères Volovitch continuent à dérouler leur style. 2
James
Girl at the end of the world
Il y a quasiment le meilleur et le pire dans cet album. Et parfois à l'intérieur d'une même chanson. Comme dans " Attention ", où toute la première partie est fade alors que, passé 2 minutes, ça s'emballe et touche au sublime, me rappelant les meilleures inspirations d'Alphaville ( "Ivory tower"